Foire aux questions

1. Est-ce que toutes les mères souffrent du « baby blues » ?
Non, les mères ne souffrent pas toutes du baby blues ou du blues du post-partum, mais jusqu'à 80 % d'entre elles peuvent en être affectées.

2. Qu'est-ce que le « baby blues » ? [Voir aussi, Femmes enceintes ou nouvelles mères]
Habituellement, les nouvelles mères sont souvent au bord des larmes, sont d'humeur changeante, se sentent irritables et accablées. Cela se produit souvent vers la troisième journée suivant la naissance du bébé, mais cela peut aussi se produire n'importe quand au cours des deux premières semaines. Ces sentiments durent quelques heures, quelques jours, ou même une semaine ou plus, mais pas plus de deux semaines.

3. Que sont les troubles de l'humeur post-partum? [Voir aussi, Femmes enceintes ou nouvelles mères]
Les troubles de l'humeur post-partum sont un ensemble de maladies qui apparaissent après la naissance d'un bébé, une mortinaissance ou une fausse-couche. Le trouble de l'humeur post-partum le plus connu est la dépression post-partum; il y a aussi les crises d'angoisse post-partum, le trouble obsessionnel-compulsif et d'autres troubles.

4. Qu'est-ce qui fait en sorte que certaines femmes se sentent déprimées ou angoissées après la naissance de leur bébé?
On considère que les troubles de l'humeur post-partum, y compris la dépression et les crises d'angoisse, ont une origine bio-psycho-sociale, ce qui signifie que des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux peuvent contribuer à déclencher la maladie.

5. Quelle est la fréquence des troubles de l'humeur post-partum?
La dépression post-partum affecte près de 13 % des femmes. On ne connaît pas les taux exacts de la plupart des autres maladies, mais le taux global des troubles de l'humeur post-partum peut atteindre 20 %.

6. À quel moment les troubles de l'humeur post-partum commencent-ils?
Ils peuvent se manifester immédiatement après la naissance du bébé ou jusqu'à une année après l'accouchement. Les symptômes se manifestent souvent au cours des quatre premières semaines. Les femmes peuvent aussi présenter certains symptômes durant la grossesse.

7. Quels sont les symptômes des troubles de l'humeur post-partum? [Voir aussi, Femmes enceintes ou nouvelles mères]
Les symptômes peuvent varier d'une femme à l'autre. Lorsqu'une mère présente des symptômes de troubles de l'humeur post-partum, il importe d'obtenir de l'aide.

8. Ces symptômes peuvent-ils être causés par d'autres états?
D'autres états, tels que le dysfonctionnement de la thyroïde, le diabète, l'anémie et la maladie auto-immune, peuvent présenter des symptômes similaires. Certains de ces symptômes sont plus fréquents après l'accouchement. Il importe que les nouvelles mères qui présentent des symptômes subissent un examen physique minutieux pour éliminer les autres causes possibles.

9. Comment diagnostique-t-on les troubles de l'humeur post-partum?
Votre fournisseur de soins de santé peut utiliser un outil de dépistage tel que l'échelle de dépression post-partum d'Édimbourg (Edinburgh Postnatal Depression Scale) pour déceler si une femme est susceptible d'être déprimée, mais il se servira de son bon jugement et des renseignements fournis par la mère pour décider si les symptômes correspondent aux critères de diagnostic.[Voir aussi, Échelle de dépression post-partum d'Édimbourg]

10. Quel est le traitement indiqué pour les troubles de l'humeur post-partum?
La recherche montre que le traitement est plus efficace lorsqu'il est adapté à chaque femme. Toutes les mères gagnent à obtenir un soutien émotionnel et pratique de leur partenaire, des membres de leur famille et de leurs amis. Les groupes de soutien réunissant d'autres mères peuvent aussi aider. Les services de consultation, la psychothérapie et les médicaments sont les traitements utilisés le plus fréquemment. [Voir aussi, Fournisseurs de soins de santé]

11. Les femmes peuvent-elles allaiter et prendre des médicaments contre les troubles de l'humeur post-partum?
Les antidépresseurs le plus souvent utilisés sont les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS). Nous ne disposons pas de beaucoup d'information sur ces médicaments. Les renseignements montrent que certains ISRS se propagent dans le lait maternel plus facilement que d'autres. Lorsqu'on choisit un médicament, il est préférable d'en choisir un qui ne se propage pas facilement dans le lait maternel et que l'on sait avoir peu ou pas d'effets sur le nourrisson. [Voir aussi, Motherisk.org (en anglais seulement)]

12. Les troubles de l'humeur post-partum peuvent-ils affecter le bébé?
Bien qu'un bon nombre des mères qui souffrent de ces troubles pensent qu'elles sont de mauvaises mères, elles prennent habituellement bien soin de leur enfant. Si la mère continue d'être déprimée ou angoissée pendant un certain temps, le développement de l'enfant peut en souffrir. Il importe qu'une autre personne établisse une relation étroite avec l'enfant. Cela facilitera le développement de l'enfant et permettra de donner une pause à la mère.

13. Combien de temps les troubles de l'humeur post-partum durent-ils?
Les épisodes de cette maladie peuvent varier, allant de quelques semaines à quelques mois. Ils peuvent même se prolonger sur plus d'une année. Les femmes se rétabliront plus rapidement si elles peuvent compter sur l'appui d'un être cher, et bénéficier d'un traitement et d'un soutien supplémentaires.

14. Les troubles de l'humeur post-partum peuvent-ils être récurrents?
Environ 40 % des femmes peuvent souffrir de troubles de l'humeur post-partum lors d'une autre grossesse ou d'une autre naissance. Certaines femmes peuvent aussi souffrir de dépression ou d'autres troubles de l'humeur à des moments autres que l'accouchement ou à la grossesse.

15. Les femmes peuvent-elles faire quelque chose pour prévenir les troubles de l'humeur post-partum? [Voir aussi, Femmes enceintes ou nouvelles mères]
Bien que la recherche n'ait pas encore trouvé de traitement pour prévenir les troubles de l'humeur post-partum, les femmes peuvent faire certaines choses pour réduire le risque de troubles de l'humeur post-partum et favoriser une bonne santé mentale durant la grossesse et la période post-partum.

Avoir des attentes réalistes à l'égard de la maternité.
Établir un réseau de soutien (partenaire, membres de la famille, amis, organismes culturels, religieux ou ethniques, professionnels).
Apprendre à connaître les services communautaires de soutien de votre région et les utiliser (votre bureau de santé publique local peut vous diriger vers de nombreux services communautaires de soutien, y compris un centre de la petite enfance de l'Ontario).
Dormir quand le bébé dort et vous reposer davantage.
Bien vous alimenter, manger des aliments nourrissants et suivre le Guide alimentaire canadien. [Voir aussi, Guide alimentaire canadien]
Faire de l'exercice régulièrement, p. ex. en marchant ou en faisant quelque chose que vous aimez faire. [Voir aussi, PARC, (en anglais seulement)]
Sortir et fréquenter d'autres mères et d'autres adultes.
Prendre chaque jour le temps de faire quelque chose que vous aimez faire, pour vous faire plaisir.
Si vous croyez éprouver des symptômes de troubles de l'humeur post-partum, trouvez de l'aide sans tarder. [Voir aussi, Femmes enceintes ou nouvelles mères]

 

 

[Retour en haut de la page]


 

 

Meilleur départ est un programme clé de Nexus Santé.

Ce site Web a été élaboré avec des fonds du gouvernement de l'Ontario. Les renseignements traduisent les points de vue des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les points de vue du gouvernement de l'Ontario. Les ressources, les sites Web et les services mentionnés ne sont pas nécessairement approuvés ou reconnus par le gouvernement de l'Ontario ou le Centre de ressources Meilleur départ de Nexus Santé.

Ce site est conçu, développé et mis à jour par Nexus Santé.
180 rue Dundas Ouest, bureau 301 Toronto (Ontario) M5G 1Z8 | 416.408.2249 | 1.800.397.9567
Nexus Santé est une organisation charitable enregistrée # 13049 0857 RR0001
© 2014 Nexus Santé